Témoignage de Laura, hypersensible au gluten  : Pourquoi continuer à "se droguer" alors que nous pouvons améliorer notre quotidien avec une simple alimentation ?

La patience de l'alimentation sans gluten

La médecine évolue, la mentalité des gens également. Nous pensons moins médicaments mais plus bien être au quotidien. Se soulager en éliminant les produits/céréales "parasites".

Je ne suis pas arrivée au stade d'arrêter "ma drogue" comme je dis. Un jour, j'espère que cela se fera. Et pourquoi pas grâce à l'alimentation sans gluten ? J'y crois !

Beaucoup de choses peuvent se passer. Un an et demi n'est rien à côté de quatre ans de maladies.

Il m'a suffit d'un simple déclic, oui. Une envie d'améliorer mon quotidien.

Et surtout l'envie et la force d'y croire. Croire en soi, doit sûrement aider. Quand quelques fois mes douleurs reviennent, selon le temps, mon humeur doit pas mal y jouer, je pense.

Je me rappelle continuellement comment le changement d'alimentation m'a aidé et m'aide chaque jours un petit peu plus, à aller mieux. Au début, je ne m'en rendais pas forcément compte. Je suis quelqu'un d'impatiente pour certaines choses. Je voulais des résultats immédiatement. Chose qui est relativement impossible.

La patience reste nécessaire et indispensable. Au bout du compte, ça en vaut clairement la peine et c'est également la meilleure chose qui soit.

Je pense qu'il faut vraiment y croire et s'en donner la peine. C'est comme tout, nous n'avons rien sans rien.

Je l'accorde c'était assez contraignant au début quand on me sortait "Fast food ce soir ?", j'avais l'impression de me priver.

Certains aliments me manquaient même. Puis, à force, on s'y fait. On trouve les alternatives. De meilleurs produits.

J'ai donc appris à être patiente et j'essaie de l'être encore. Je veux vraiment avoir d'autres et de meilleurs résultats bénéfiques.

La patience a donc vraiment du bon, le temps en vaux la peine !